Fake News & Idées reçues

Location saisonnière = Argent facile

FAUX – Les revenus sont supérieurs à la location classique mais pour attirer des touristes, le logement et l’immeuble doivent être attractifs, ce qui nécessite des investissements importants et beaucoup de travail. La grande majorité des hôtes assurent eux même les accueils et font très souvent le ménage. 

10 000 logements en location saisonnière à Nice

VRAI & FAUX10 000 est un nombre global qui inclu tout type d’hébergement. Seul 2 500 logements sont dédiés à la location saisonnière, les autres sont des loueurs occasionnels voire très occasionnels de logements entiers ou de chambres chez l’habitant.

Derrière la façade « cool » des loueurs saisonniers, se cache de nombreux multipropriétaires

FAUX – Presque tous les hôtes n’ont qu’un seul logement (1,11 logement en moyenne). La grande majorité (environ 7 000) sont des résidents Niçois

La location saisonnière priverait les Niçois de logements

FAUX – Selon l’INSEE, Nice est la grande ville de France qui compte la plus forte proportion de logements vacants (30 400, presque autant qu’à Marseille qui compte 2,5 fois plus d’habitants). Nice est aussi, et sans surprise, la grande ville qui compte le plus grand nombre de résidences secondaires (31 100

Les 2 500 appartements dédiés à la location touristique ne pèsent pas lourd par rapport aux 30 400 logements vacants et aux 31 100 résidences secondaires

Si Nice était dans la moyenne des grandes villes de France pour les logements vacants, plus de 12 000 logements supplémentaires seraient disponibles pour les Niçois

Protéger les propriétaires bailleurs en cas d’impayés serait efficace pour remettre sur le marché de la location des appartements actuellement vacants.

Location Saisonnière = Augmentation des loyers

FAUX – Depuis plus de 50 ans, Nice est la grande ville la plus chère de France après Paris, bien avant le développement de la location saisonnière.

Selon le dernier rapport de la FNAIM (2018), il n’y a pas de tension particulière sur le marché locatif à Nice. En moyenne il s’écoule à Nice, 110 jours entre la publication d’une annonce et la signature du bail. 39 jours à Bordeaux, 40 jours à Paris, 46 jours à Lyon. (étude 2018 portant sur 250 000 annonces)

Location Saisonnière = Vacanciers festifs

VRAI & FAUX (mais surtout FAUX) – En général, les vacanciers festifs voyagent en groupe. A Nice, 81% des des logements Airbnb ont une capacité d’accueil maximum de 4 personnes. Les clients typiques sont des familles ou des petits groupes

Moins de 3% des hébergements Airbnb ont une capacité de 8 personnes ou plus.

Airbnb a pris la décision d’éliminer de son site les hébergements ouvertements festifs (le principal critère étant la capacité d’accueil)

Location Saisonnière = Argent non déclaré

FAUX – Les plateformes internet de mise en relation des hébergements et des touristes doivent dorénavant transmettre les informations concernant les revenus des hôtes à l’administration fiscale.

Location Saisonnière = Pas de taxe de séjour (contrairement aux hôtels)

FAUX – Airbnb collecte la taxe de séjour à la source et la reverse à la Ville, que les hôtes soient correctement déclarés ou non auprès de la mairie. Les autres plateformes font de même ou le elles le feront bientôt.

Les plateformes trichent sur la taxe de séjour

FAUX – Tous les salariés des Plateformes (Airbnb, Booking, etc.) sont des lanceurs d’alerte potentiels – La triche est si risquée qu’elle est hautement improbable